Titre

e       i

 

Ateliers d'écriture à Bages

 

 

Ecrire en mai Un atelier sur la terrasse

Ecrire en Mai est un week-end de rencontres d'écriture et de lecture qui se tient un des derniers weekend du mois de mai à Bages (Aude). Depuis 2002, l’association Porte-Voix propose avec succès tout un panel d’ateliers où chacun peut trouver son bonheur.

Dominique et Monique deux animatrices de la Fabrikulture étaient au rendez-vous encore cette année

Dominique Cabrol : Nos nuits plus belles que nos jours ?

Entre ravissement et obscurité qui met l’accent sur nos fissures, nous explorerons ce moment particulier qu’est la nuit. Nuit de repos, de travail, de rêves ou de cauchemars. Quelques textes, des peintures et l’échange entre les participants donneront les matériaux pour creuser dans le mystère nocturne et le mettre en mots

Bibliographie : Guy de Maupassant, La nuit - André Chamson, L’Aigoual - Haïkus, Bashô - Ingrid Astier, petit éloge de la nuit, etc.

Samedi 30 mai 2015

Monique Nicque : Humour noir

«Forme d'humour qui exploite des sujets dramatiques et tire ses effets comiques de la froideur et du cynisme» (Le Robert), « Un humour qui souligne avec cruauté, amertume et parfois désespoir l’absurdité du monde» (Larousse).

La mort, un thème difficile à aborder, une réalité et une pensée qui nous mettent souvent mal à l’aise, des angoisses suscitées par ce qui n’est, en principe, que l’aboutissement normal de toute vie. Et si nous prenions le sujet à la légère ? « D'ailleurs est-ce qu'elle se gêne la mort, elle, pour se rire de nous ? » (Desproges) Une fois n’est pas coutume, décidons de ne pas être gentils avec nos personnages en choisissant l’option du rire. Oui, tout ça c’est bien joli mais après comment nous  débarrasser des corps ?

Dimanche 31 mai 2015

 

Des rencontres toujours fort enrichissantestonnantes :

 

Alain Borer, écrivain, spécialiste d'arthur Rimbaud et défenseur acharné de la langue française : De quel amour blessée...

 

Patrick Raynal, spécialiste de la littérature américaine : conseillé aux amateurs de romans noirs.

 

 

Pour décupler le plaisir, des fabrikulteurs ont passé la semaine à Peyriac - de - mer à écrire, boire, manger et se balader.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Fabrikulture