s   é E s    L t u e

 

 

Une rubrique alimentée par Annie B.

 

Merci Annie !

 

 

Je me souviens de tous vos rêves

 

De René FREGNI

 

Ses mots infusent comme un breuvage apaisant. Quand il évoque la douceur de septembre, une tomme de chèvre à la sarriette partagée avec son père, un muret de pierres entre des figuiers, il nous transporte en Haute-Provence avec délicatesse.

René Frégni nous parle de la nécessité d'écrire pour se sentir vivant. Son cahier, aux pages noircies dans les collines chères à Giono, à même la nature, semble un sésame à la vie. L'écrivain confesse une obsession pour les seins des dames et nous fait sourire en évoquant la photo envoyée par un facteur inconnu : celle de la sublime poitrine de sa femme, susceptible d'inspirer le romancier...

Frégni nous émeut aussi avec le portrait de Joël Gattefossé, petit libraire de Banon, amoureux des fleurs, des arbres et des livres, rattrapé par les huissiers et le démon de la dépression. Dans son dernier roman, la fiction cède le pas à une réalité sensible.

Coup de cœur et coup au cœur. 

 

 Y DE MARJORIE CELONA

 

 

Une ombre furtive l’a déposée quelques heures après sa naissance aux portes d’un YMCA (Young Men’s Christian Association). Prématurée, emmaillotée dans un pull gris pouilleux, un couteau suisse pour seul trésor. Témoin de la scène, Vaughn sait qu’il n’aurait pas dû intervenir. Il confie pourtant l’enfant à qui de droit. Il n’oubliera jamais ces instants. Une ombre, un bébé, un témoin : trois êtres liés à jamais. Dès que son état le lui permet, la petite Shannon est placée en famille d’accueil. De violences en abandons, elle en connaîtra plusieurs, victime de motivations pas toujours louables. A cinq ans, elle est adoptée par Miranda, qui a déjà une fille, Lydia-Rose. Rivales ou complices, toutes deux vont devoir apprendre à partager une maman qui réserve à sa fille de sang des moments privilégiés. Un petit quelque chose en plus, pour les différencier malgré tout. D’autant qu’elle demeure une enfant "qui a des antécédents, qui pourrait présenter des besoins particuliers". Trop souvent, Shannon comprend qu’elle n’est pas à sa place dans cette famille. "La nuit je me sens si seule que mon cœur me fait mal."

"Je veux savoir qui est ma mère. Je veux savoir qui est ma vraie famille, où est ma place, pourquoi j’ai la tête que j’ai, pourquoi je me sens comme je me sens. Je veux savoir ces choses-là plus que tout au monde." Au fil du temps, ces questions vont prendre de plus en plus d’importance. Jusqu’au jour où, lasse des souffrances qu’elle s’inflige et après deux fugues ratées, Shannon frappe à la porte du YMCA. Et si quelqu’un se souvenait…

Empreint de grâce, d’une écriture sensible et maîtrisée, "Y" est le premier roman de Marjorie Celona (1981), qui a grandi sur l’île de Vancouver avant de s’installer à Cincinatti. "Y" parce qu’en anglais l’i grec se prononce "why" (pourquoi). Parce que c’est "un signe de la paix tête en bas". Parce que c’est la première lettre de Yula, le prénom de la mère de Shannon. Yula dont le destin émaillé de drames se déroule en alternance avec celui de Shannon, selon un procédé qui suscite la curiosité du lecteur. Yula qui était déjà mère à seize ans. Moins de deux ans plus tard, son ventre s’est de nouveau arrondi. Malgré les heurts de la vie, "Y" est riche de mains tendues et de bienveillance, de sagesse et de profondeur. Si connaître ses origines aide à comprendre qui l’on est, s’il n’est d’identité sans héritage, savoir n’est pas nécessairement réconfortant. Ni déterminant. Ni apaisant. Savoir peut ne pas tout changer.

 

JOURNAL D UN CORPS***

Auteur : Daniel PENNAC 

De 13 à 87 ans, date de sa mort, un homme décrit dans les détails les sensations de son corps, les émois qu’il lui procure, sans tabous, sans honte. Ses émotions les plus intimes  rejaillissent sur son corps et il les analyse de manière très juste. Ce livre écrit par un homme,- un corps d’homme-  fait découvrir aux femmes le corps du sexe opposé et , comme le dit l’auteur, une femme pourrait écrire : « le journal d’un corps » au féminin, quelle découverte pour les hommes  comme celui de Daniel PENNAC l’est pour les femmes.

 

 

 

 

RETOUR A LITLLE WING***

Auteur : Nickolas BUTLER

Quatre jeunes hommes inséparables car ayant vécu toute leur enfance à Little Wing, petit village du Wisconsin. Chacun a mené sa vie là ou ailleurs dans le monde. Mais toujours ils reviennent à Little Wing soit pour faire la fête soit pour aider –sans en avoir l’air- celui d’entre eux qui en a besoin. C’est un hymne à l’amitié et aussi à la nature, cette nature sauvage des grands espaces américains.

Nature que Nickolas BUTTLER nous décrit avec autant d’amour que l’amitié qu’il porte à ses amis inséparables.

 

LA LECON D’ALLEMAND***

Auteur : Siegfried LENZ

Thème : Nous sommes en 1943, en Allemagne, non loin de la frontière danoise.

Le peintre Max Ludwig Nansen, en réalité Emil NOLDE reçoit de Berlin, en plein régime nazi, une interdiction de peindre. Le brigadier de police locale, un ami d’enfance, responsable du poste de Rugbüll, est chargé non seulement de la lui transmettre mais aussi de veiller à ce que l'intéressé la respecte. Nansen pour contourner la censure, se lance dans un cycle de "peintures invisibles" que le jeune Siggi Jepsen, fils du policier, en opposition de plus en plus ouverte au père, va tenter plusieurs fois de soustraire au péril de ce " devoir " criminel.

C'est cet acharnement stupide du policier que nous raconte Siggi Jepsen, alors enfermé dans une maison de correction pour jeunes délinquants, et puni pour avoir rendu une copie blanche lors d'une épreuve de rédaction dont le sujet portait sur " les joies du devoir "...

 

ECHAPPER

Auteur : Lionel DUROY**

Thème : L’auteur part sur les traces du peintre allemand Emil NOLDE qui apparaissait sous le nom de Max Ludwig Nansen, interdit de peindre par le régime nazi. Il veut aussi retrouver les lieux où ont vécu les autres personnages ainsi que l’ambiance de pluie, de vent, qui souffle sur la digue.

 

 

RESTAURER LES VIVANTS **

Auteure : Maylis de KERANGAL

Thème : Les parents d’un jeune homme accidenté, confrontés au don des organes de leur fils, puis la description de la course contre la montre, de l’engagement total des personnels médicaux, de  l’amoureuse du jeune homme, de la personne qui reçoit le cœur. Un livre au style splendide mais très, très émotionnel. La douleur des parents, leur acceptation…c’est magnifique.

 

 

JUSQUE DANS NOS BRAS  **

Auteure : Alice ZENITER

Thème : traité à la 1° personne, une collégienne révoltée, déjantée, lutte à sa façon contre le racisme avec un ami d’enfance, noir du Mali. Puis adulte, elle continue sa lutte, à sa façon, jusqu’à s’impliquer dans une action interdite. La verve, la truculence de  ce récit, le langage cru, « moderne », le style haché, parlé, en fait un livre qui, sous couvert  de roman, est une dénonciation du racisme ordinaire.

 

 

ALLIANCE

Auteur : James MICHENER

Thème : La Naissance de l’Afrique du Sud

Surement passionnant mais livre trop lourd, je n’ai pas pu le lire. Utilité de la liseuse ?

 

 

AILLEURS **

Auteur : Richard RUSSO

Thème : une analyse très subtile, très approfondie, des relations de l’auteur avec sa mère. Relation fusionnelle que l’auteur se croit obligé de l’assumer mais qui évidemment  le satisfait aussi. Il est aidé par sa femme, une sainte !!! Après la mort de sa mère, il s’aperçoit que celle-ci était atteinte de TOC, comportements obsessionnels. Il se demande alors comment il aurait dû agir.

 

 

LA DERNIERE FUGITIVE**

Auteure : Tracy CHEVALIER

Thème : L’arrivée aux Etats-Unis  d’une jeune fille anglaise, Honor,  accompagnant sa sœur qui doit épouser un jeune homme de son village. Or sa sœur décède en arrivant. Honor est quaker et de ce fait, veut aider les esclaves en fuite, tout en évitant de mentir. C’est la lutte intérieure d’Honor entre sa pratique et son  amour de la liberté.

 

 

 

NOCES DE CHARBON***

Auteure : Sophie CHAUVEAU

Thème : Le roman raconte les épousailles de deux mondes du charbon qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, d’un côté un riche directeur des houillères, de l’autre un pauvre mineur silicosé dont un petit-fils devient un zazou déchaîné dans les caves de Saint-Germain-des-Prés… où il rencontre une des petites-filles du directeur. Rencontre absolument accidentelle de deux enfants du charbon ! Roman en grande partie autobiographique.

 

 

RIEN DE PERSONNEL**

Auteure : Agathe COLOMBIER HOCHBERG

Thème : Une histoire pas banale d'une écrivaine qui se lance dans la biographie d'une vedette de cinéma or il se trouve que leurs liens sont très proches mais à l'insu de tout le monde. Intéressant et facile à lire avec du suspense.

 

VIVRE A PRESENT****

Auteure : Nadine GORDINER

Thème : Comment vivre après l’apartheid quand on est un couple mixte qui a lutté dans la clandestinité puis s’est marié après l’abolition des lois raciales. Qu’est devenue la promesse d’une vie meilleure pour tous ? Les inégalités sociales remplacent-elles l’ancienne ségrégation raciale. Le couple va-t-il rester ou émigrer en Australie ? Passionnant.

 

VOIR DU PAYS***

Auteure : Delphine COULIN

Thème : Deux filles, à l’amitié incontournable, entrent dans l’armée. Un jour elles sont envoyées en Afghanistan. Elles y vivent six mois d’horreur et de peur. A l’issue de ces six mois, elles passent trois jours dans « un sas de décompression » à Chypre. Elles y  côtoient de nouveau l’horreur, cette fois-ci, donnée par leurs collègues, les militaires de leur section. Leur amitié résistera-t-elle ?

 

 

PAS PLEURER ****

Auteure : Lydie SALVAIRE

Thème : Deux voix entrelacées : celle de BERNANOS qui a décrit dans les « Grands cimetières sous la lune » les atrocités de la guerre d’Espagne et celle de Lydia, fille de Montse et Diego, prise dans la tornade de cette guerre où familles, amis, villages furent divisés, déchirés, anéantis par cette guerre fratricide. Un « roman  vécu » d’autant plus prenant que le style est tantôt grave, tantôt joyeux, parsemé de mots espagnols dont Montse la mère garde le souvenir.

 

MARINA BELLEZZA ***

Auteure : Silvia AVALONE

Thème : Marina, élevée par une mère alcoolique et un père absent, veut réussir, à n’importe quel prix à , par le biais de la télévision, être admirée par tous, sauf par son père qui l’ignore. Andréa, fils du maire du village qui voudrait voir son fils devenir un notable, choisit de renoncer aux études, pour devenir berger dans la ferme de son grand-père. Ces deux-là s’aiment d’un amour passionnel, mêlé d’amour et de haine, s’entre-déchirent. Parviendront-ils à chasser leurs démons ? Cette jeune romancière d’à peine 30 ans nous montre, à-travers un récit particulièrement bien construit, un aspect de la société italienne et en particulier des aspirations de la jeunesse italienne à faire de leur pays un pays vivant, dynamique et dont ils soient fiers

 

 

JACOB, JACOB**

Auteure : Valérie ZENATTI

Thème : Jacob, un jeune juif de Constantine, est enrôlé en juin 1944 pour libérer la France. Il part heureux de découvrir la France mais sa lutte s’arrêtera par sa mort. La poursuite de sa mère pour retrouver son fils, persuadée qu’elle va le retrouver vivant, est chargée d’une vive émotion. Formidable livre sur l’amour d’une mère.

 

 

BIFURCATIONS**

Auteur : André BRINK

André BRINK relate les différentes étapes de sa longue vie, entre apartheid de sa famille jusqu’à son adhésion à la lutte contre ce régime. Il le fait par la littérature dans les nombreux romans qu’il a écrits.

 

PHILIDA**

 

Auteur : André BRINK

Thème : Afrique du Sud, 1832. La jeune esclave Philida, tricoteuse du domaine Zandvliet, a eu quatre enfants avec François Brink, le fils de son maître.  Contraint d’épouser une femme riche issue de sa classe  François trahit sa promesse d’affranchir Philida et envisage de la vendre dans le Nord du pays. Celle-ci décide alors d’aller porter plainte contre la famille Brink auprès du protecteur des esclaves.

Tandis que les rumeurs d’une proche émancipation se répandent de la grande ville aux fermes reculées – l’abolition de l’esclavage dans l’Empire britannique sera proclamée en 1833 –, l’opiniâtre Philida brise peu à peu ses entraves au fil d’un chemin jalonné de luttes, de souffrance, de révélations, d’espoir.

 

 

LE SOURIRE DE  MANDELA***

Auteur : John CARLIN

Thème : Un hommage à Nelson MADELA par un journaliste qui l’a côtoyé pendant plusieurs années. Comme il le dit lui-même il est un inconditionnel de Mandela comme dit-il, tous ceux qui l’ont approché. C’est très beau même si la part subjective est visible à l’œil nu. On y découvre beaucoup de détails cachés du grand public.

 

 

LES BRUMES DE L’APPARENCE***

Auteure : Frédérique DEGHELT

Thème : Une parisienne bon teint hérite d’une forêt dans le centre de la France. Elle s’y rend à contrecœur et découvre une tante ignorée car sa mère, décédée, ne lui en a jamais parlé. Cette forêt est connue du village pour être « hantée ».

Des phénomènes étranges, rêves, hallucinations, apparitions perturbent grandement cette jeune femme. Petit à petit elle accepte ces étrangetés et se découvre medium, héritage familial. Elle pose la question : rationalité et …autre rive ?

 

 

KAROO Boy**

Auteur: Troy BLACKLAWS

Theme : Deux jumeaux vivent au Cap en Afrique du Sud. L’un des deux est frappé par une balle de criquet et meurt. Les parents se séparent et le jumeau Douglas part avec sa mère dans le Karoo, triste de perdre ses amis, la mer, le surf, son père et son jumeau Marsden. Il se liera d’amitié avec un vieux noir qui va l’aider à accepter toutes ces séparations dont celle de Marika, son premier amour envoyée en pension par son père. L’écriture de ce livre est ponctuée de multiples petites touches colorées qui nous transportent en imagination dans le monde de Douglas et dans  les souvenirs de son frère.

 

 SAUVAGE PAR NATURE**

 Auteure : Sophie MARQUIS

 Thème : Après plusieurs expéditions la marcheuse décide de parcourir la Mongolie, la Chine, le Laos, la Thaïlande puis de rejoindre l’Australie où elle ira à la rencontre de « son petit arbre » découvert lors d’une marche dans de pays.

Elle part avec une charrette qui contient son matériel, tente, nourriture et surtout eau. Elle dort le plus souvent dans la nature, craignant les mauvaises rencontres.

Sauvage comme le dit le titre, elle ne va pas à la découverte des gens.

 

 

BAIN DE LUNE ***

Auteure : Yanick LAHENS

Thème : A Haïti, où vit l’auteure, deux familles s’unissent, l’une riche et dominatrice, l’autre pauvre. Elle mêle le destin de ces deux familles avec l’histoire d’Haïti où « l’homme à chapeau noir et lunettes épaisses » répand la terreur sur l’ile. Une mystérieuse jeune fille est violée et blessée sur la plage.

L’écriture est lyrique et nous fait sentir les parfums de cette ile tant aimée de Yanick LAHENS.

 

 

 

 

KAROO BOY **

Auteur: Troy BLACKLAWS

Theme : Deux jumeaux vivent au Cap en Afrique du Sud. L’un des deux est frappé par une balle de criquet et meurt. Les parents se séparent et le jumeau Douglas part avec sa mère dans le Karoo, triste de perdre ses amis, la mer, le surf, son père et son jumeau Marsden. Il se liera d’amitié avec un vieux noir qui va l’aider à accepter toutes ces séparations dont celle de Marika, son premier amour envoyée en pension par son père. L’écriture de ce livre est ponctuée de multiples petites touches colorées qui nous transportent en imagination dans le monde de Douglas et dans  les souvenirs de son frère.

 

 

 

AMERICANAH ***

Auteure :   Chimamanda Ngozi Adichie

Thème : Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze.
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés? Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria. Mais comment rester soi au Nigeria quand on est une afro-américaine ? À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d’ombre, Americanah est une magnifique histoire d’amour. Chimamanda Ngozi Adichie a le don des détails pour restituer la vie de ces deux pays.

 

 

UN REPAS EN HIVER ****

Auteur : Hubert Mingarelli

Thème : Trois soldats, casernés en Pologne, ont ordre de fusiller des juifs ou d’aller en chercher. Ils partent dans la campagne, par un froid glacial, trouvent une petite cabane, s’y réfugient, découvrent un poele, cassnt chaises et bancs pour se réchauffer et faire cuire semoule et sausisson qu’on leur a donné le matin. Ils trouvent un jeune juif, qu’ils poussent dans un cagibi. Un Polonais arrive, veut tuer le juif et là …un moment d’humanité : ils mangent tous les cinq ensemble.L’écriture, ciselée, évoque le froid, la peur et malgré tout la solidarité. Très beau livre court, dense, épuré.

 

LES MOTS QU'ON NE ME DIT PAS***   

Auteure : Véronique POULAIN

Thème : Une enfant entendante dans une famille de sourds, père, mère, frère et oncle. Elle fait le lien entre eux et le monde des entendants grace à la langue des signes qu’elle maitrise. Mais autant elle aime ses parents , autant elle a honte d’eux. Elle affronte souvent des situations caucasses qui ne la font pas rire du tout, alors que les sourds entre eux en rient beaucoup. Ecriture rapide, imagée. Ce petit livre est très touchant et nous ouvre un univers peu connu.

 

 

Collection : L’AME DES PEUPLES****

Ce sont de petits livres de récits de voyage de différents  auteurs, récits pour apprendre, entretiens pour comprendre l’âme du peuple.

7 volumes ont parus :

Allemagne : la mémoire libérée

Espagne : la passion de l’identité

Grèce : la nouvelle odyssée

Israël : les blessures d’un destin

Pologne : la noblesse de la terre

Rwanda : mille collines, mille douleurs

Brésil : Dans les pas du géant  

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Fabrikulture